26 septembre 2005

A treize années lumière d'ici...

  C'était l'inconscience, la crédulité, l'émerveillement de jouer à la grande, la magie d'être une princesse d'un jour dans le regard de tous... La robe était ivoire, douce et pleine d'harmonie prometteuse. Le sourire était espiègle comme son regard au lendemain de grande force. C'était un grand jour, de ceux que l'on franchit fièrement car rien ne fait peur. Mais a-t-on appris à souffrir à l'avance quand on se promet d'être à la hauteur de n'importe quelle illusion ? Les jours ont passé, les pluies répétées n'ont... [Lire la suite]
Posté par bergag à 22:26 - Commentaires [3] - Permalien [#]

25 septembre 2005

Eau mandarine

Posté par bergag à 18:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 septembre 2005

Vert d'eau

Posté par bergag à 18:28 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2005

Dimanche de pluie

Le ciel se fait gris bleu. Il retrouve à peine le sourire. Il s'est déversé frénétiquement tout à l'heure et a laissé sur les feuilles des rosiers des milliers de gouttes cristallines. Il couvre maintenant ma petite vie qui avance, qui déboule (devrais-je mieux écrire) sur un nouveau tracé.J'hésite encore entre l'inconscience ou l'intuition exacerbée... Dans tous les cas, c'est bien la première fois que je délaisse la porte étroite pour entrer quelque part.Serais-je en train de grandir ?
Posté par bergag à 14:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 septembre 2005

lignes sables...

Monter pour atteindre le reste.Ne pas redescendre pour rester ici.Seuil franchi, franchise d'être sur ces pierres.Etre cueillie, sans détour, avec une franchise sans limite...Marche à l'envers, tout tourne à l'endroit, à monter d'un côté comme de l'autre, le résultat reste le même... Une longitude à atteindre, je ne retiens que l'effleurement sur mes épaules, le frisson d'être tellement plus encore...
Posté par bergag à 02:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
21 septembre 2005

Je me souviens de tes fleurs...

Un sourire d'enfant, qui m'avait intrigué, alors que je n'étais que toute frêle et crédule encore plus que maintenant.Sur un hasard étonnant, un nom de jeune fille qui sonne le slave... La mémoire est une pierre vivante, qui recèle en elle des trésors d'opportunité.J'ai redessiné l'herbe verte et je rêve ce soir que je m'y suis étendue, sous la lune brillante qui se mange petit à petit.Merci de ces couleurs...
Posté par bergag à 23:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]

21 septembre 2005

Jaillissement de toute part…

Dans la force d’une journée ensoleillée, je prends ce chemin évident, ce tracé fin et lumineux, sans détour, sans retour.Je range ma maison, j’ordonne ma raison que je plie avec soin et range au lointain. Le moment n’est certainement pas à cette précision.Mais bien à la déraison.Alors je me laisse envahir et j'avale délicieusement ces mille perles de vie qui me submergent doucement...
Posté par bergag à 22:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
18 septembre 2005

Photographie de mon rose profond

Tout en dedans, je retrouve cette forme, gourmande et ouverte. C’est comme un autoportrait que j’avais refusé depuis longtemps.On m’avait pourtant bien dit de ne pas sortir les nuits de pleine lune et fait étrange, je crois que la transformation est définitive.Est-ce l’approche de la quarantaine, l’apprentissage de la liberté d’être soi, le choix de prendre la vie comme telle ? Pourtant, il ne me semble pas que ces quatre décennies vont marquer de leur sceau ma vie qui se révolutionne.Je déguste ces instants... [Lire la suite]
Posté par bergag à 14:59 - Commentaires [1] - Permalien [#]
17 septembre 2005

Grande Lune...

Que peut-il se passer maintenant ? Les rayons m'ont transpercée... J'ai eu peur dans le noir, tellement. Une terrible angoisse de voir la lame s'abattre sur moi. J'ai pensé en un quart de seconde qu'il serait tellement dommage de succomber à cet instant, alors que tout s'ouvre à moi. J'ai respiré un grand coup, j'ai attrapé mes mains pour qu'elles arrêtent de trembler, je n'étais pas toute seule... Toute seule et unique, ronde et lumineuse, inaccessible et solitaire. Mais la provocation a fait son effet, en finissant de... [Lire la suite]
Posté par bergag à 23:25 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 septembre 2005

Grand bleu

Ce matin, j'ai entendu le vent qui soufflait éperdument pour se battre avec le soleil. Je prolongeais mon sommeil pour me rendre neuve à mes nouveaux horizons, dans ce demi sommeil qui est prompte à discerner les vérités légères...Et puis, j'ai ouvert les volets. J'ai senti la clarté de l'air, la limpidité...Comme un éclat de bleu, je crois bien que je me suis transformée en rayon de lumière pour gravir cette altitude. Je vais oser, je le sais, même assaillie par cette vitesse vertigineuse, je ne vais pas me retourner.De toute façon,... [Lire la suite]
Posté par bergag à 14:48 - Commentaires [0] - Permalien [#]