28 octobre 2005

Lumière devant moi

Au travers de tout cela, j’entends la pluie qui tombe sur le toit. Nostalgie de ces gouttes qui revêtent ce soir une certaine douceur, dans un tournant pour une deuxième vie. Il y a bien la fillette de dix ans qui se bat contre des évidences, elle se révolte et en devient cassante, je lui laisse prise sur son univers qui se dilapide sans son consentement. Il y a aussi le garçonnet qui sourit au-dedans de ses grimaces, pour plaire à qui, à quoi, nous aurons tout le temps d’en parler. Il reste les pièces qui se sont... [Lire la suite]
Posté par bergag à 21:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]

24 octobre 2005

Rideau de plumes

Simple mais efficace... J'aurais pu rester dans ces eaux troubles encore des siècles. Bercée par le vent léger qui donne l'illusion que tout est propre dans ses bourrasques inachevées.Facile aussi de brandir son peu d'exigence, ou sa satisfaction de rien... Pour ne surtout pas avancer, au risque de se retrouver forcément seule.Il y a eu une seconde de trop, une fêlure certaine qui a tout lézardé sur son passage. A moins que le chemin n'ait été déjà tracé.Parce qu'en y réfléchissant bien, je trouve que tout cela est presque... [Lire la suite]
Posté par bergag à 01:10 - Commentaires [1] - Permalien [#]
23 octobre 2005

Souffle de nuit

La victoire s'insinue sans préambule quand elle a été mûrement réfléchie, pensée et élaborée.Elle s'impose dans la sérénité des sens, dans les adjonctions à être soi-même.Elle relève le défi d'être au-delà de sa fibre personnelle, au devant de tous ces regards, pour qu'en un instant on rejoue toute une vie.Rien n'est futile, et de l'inutile on reprend la douceur de se modeler comme sur un soir étonné...On contourne ses sens éveillés, on se forme doucement pour une nouvelle vie. Découverte de l'avant.Je ne renonce à rien de moi... [Lire la suite]
Posté par bergag à 00:17 - Commentaires [1] - Permalien [#]
16 octobre 2005

Merveille de nuit...

Ma muse ronde a montré son nez.Qu'importe la saison, elle régale mes sens.Elle me surprend, me reprend, ne me délaisse jamais, plus que fidèle car envahissante dans son rayonnement.Elle me vogue sur les marées de ma vie, jamais déçue de tant lui appartenir.Je veux bien encore longtemps me laisser chevaucher par son influence.Si dans la fin de mes nuits, j'abandonne mes apparences pour être éperdument moi-même.
Posté par bergag à 23:59 - Commentaires [2] - Permalien [#]
16 octobre 2005

Ma feuille d'automne

Emportée par le vent...Déposée tendrement dans mon jardin qui s'endort.Je l'ai aperçue seule et lumineuse sur l'herbe qui ne repoussera pas.Elle était comme un éclair, un rayon incandescent d'une ligne qui approche.Sans promesse ou fioriture, juste son éclat de soleil.Je la mets ici pour me rappeler à tout instant qu'après l'hiver, je serai dans une nouvelle vie.La douleur de mes décisions commence à se transformer. C'est une nouvelle respiration que je découvre.C'est l'exactitude d'avoir décider de mes choix.C'est la loyauté... [Lire la suite]
Posté par bergag à 14:09 - Commentaires [2] - Permalien [#]
12 octobre 2005

A l'aube...

Tout est aussi simple et léger que cet oranger d'un matin serein.J'ai balayé les doutes. J'ai encré les choix. J'ai ouvert la porte sur un nouvel air.Plus besoin de courir, d'affronter l'intolérable.Et dans une douce frénésie, je me glisse dans une enveloppe qui me révèle tellement. Avec ce délice d'être parcourue à ma juste valeur, de pouvoir raisonner dans mon harmonie profonde.
Posté par bergag à 01:26 - Commentaires [2] - Permalien [#]

08 octobre 2005

Intensité

De ce brasier, tout repartira. Dans la cendre tiède, il ne restera rien d'avant. Simplement l'impulsion nécessaire pour une nouvelle vie.Il m'aura fallu tout ce temps pour enfin m'autoriser à être un peu plus moi-même.Il fait à nouveau chaud à l'orée de mon feu.J'accepte.
Posté par bergag à 01:04 - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 octobre 2005

Dans les horizons de mes cieux...

  J’ai claqué la porte tellement fort que tous les murs ont frémi.J’ai monté les escaliers sur la pointe des pieds pour passer une main dans les cheveux de mes anges. Ils sont dans leur sommeil-immunité, loin de tout ce remue-ménage.Et puis j’ai respiré l’air de la nuit, doux, pas tout à fait frais.Je ne ferai plus marche arrière, parce que je ne sais pas faire, parce qu’il faut avancer toujours.Mais comme je me sens malingre de tout ce temps sans aucun retour que celui de n’être qu’un accessoire, si facile à... [Lire la suite]
Posté par bergag à 23:56 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2005

Davantage de vie en ombre projetée ?

Passage des saisons qui amènent forcément ailleurs. On fait le plein de chaleur, de soleil et de rayonnement et dans le coeur d'une promenade, on se demande bien comment tout repartira ? Ces silhouettes, de toute façon, finiront dans la terre brune. Dans les jours où la sève reviendra, d'autres parviendront sans effort à les supplanter...Tout sera neuf, brillant, vivant. Sur les cendres des souvenirs. Je rêve alors de mettre le feu à ces tiges, tout balayer, ne rien garder, ne rien retenir. Atteindre la pureté de l'air... [Lire la suite]
Posté par bergag à 18:52 - Commentaires [0] - Permalien [#]
01 octobre 2005

Saveur d'automne

Posté par bergag à 18:16 - Commentaires [4] - Permalien [#]