Jeudi, j'emmène les enfants à l'école. Avant, j'aurais pris la coquine Andréa, douce copine de Tom, je déposerai ma Caillou avec un baiser très tendre, puis les deux diablotins.
Il me faudra revenir sur mes pas pour prendre un sac léger, juste de quoi partir en voyage 24 heures.
Je vais m'abandonner à une main guidante.
Et quand je me réveillerai, il n'y aura qu'une nuit avant de pouvoir repartir vers mon chez moi.
Je n'ai pas peur.
Je n'ai pas mal.
Je n'ai pas de choix à faire.
Je n'ai rien à perdre.

J'ai déjà tout gagné d'accepter d'être moi-même.
Vulnérable et puissante à l'unisson.

J'aime ce que je deviens et j'ai confiance.