09 juin 2005

Amour codé

La distance ne me fait pas peur, les étendues à parcourir pour changer et aboutir, c'est dans le domaine du possible. J'ai le courage d'y retourner, de repartir, de m'envoler et tout défrayer sur ma chronique, mon obsession, mon don de tout mon être.Courageuse ou simplement dingue ? Irréaliste et tout à fait déjantée.Je n'ai rien gardé de toutes les règles de trois apprises patiemment, j'ai calculé tout à l'envers pour ne pas rentrer dans les échos de tous.Coup de folie, coup du destin, je conjugue tout, tout azimute, sans... [Lire la suite]
Posté par bergag à 23:40 - Commentaires [7] - Permalien [#]

08 juin 2005

Faux semblant

Semblables printemps, que l’on croit renouveaux ! L’absence peut paraître magique. Au retour, les places sont les mêmes. A la longueur des nuits dans le grand lit vide, rien ne s’oppose à cet imaginaire qui ne dépasse jamais les frontières du possible. Pourquoi rester sur ce carcan bienséant… Sourire aux poignées de mains que l’on rencontre, aux statues qui nous dirigent toujours vers les mêmes engrenages. La liberté n’a de sens que dans la rébellion, dans la clandestinité et le secret. Je vogue souvent dans... [Lire la suite]
Posté par bergag à 22:30 - Commentaires [0] - Permalien [#]
06 juin 2005

Une coquetterie dans les cheveux...

... ou une araignée au plafond.Je me demande parfois et puis ensuite j'oublie.Je n'y pense plus mais je ne me perds pas pour autant.Ma ligne haute tension vrombit tant et plus, me bouscule dans le quotidien.Qu'importe...De trahison en désillusion, il reste toujours assez de couleur orangée pour garder la vision effrontée.Je garde dans mon grand cahier d'écolière des monuments d'instants que je n'imaginais pas vivre si grande.Et c'est déjà ça...Pour la suite, tout est une question d'imaginaire.
Posté par bergag à 23:26 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juin 2005

Dans la journée de ma vie...

Au milieu de ma course folle, je sais prendre le temps de regarder le ciel. Et j'aime ces journées où le temps est incertain avec le moindre rayon de soleil pour donner le sourire, pour s'étendre sur l'herbe et feindre le félin abandonné. J'oublie alors tout ce que j'ai fait depuis le matin pour que cette maison tourne rond et que chacun s'y sente bien. Et c'est souvent compliqué car chacun à ses exigences. L'une s'agrippe à moi pour que je lui explique sa leçon de grammaire, l'autre insiste pour que je lui déballe la... [Lire la suite]
Posté par bergag à 15:58 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juin 2005

Sur toutes les lunes de mon existence…

Le vent souffle et submerge toute pensée encore raisonnable. A l’aube de cette quarantaine, que je n’arrive pas à contrecarrer, certainement pas redoutée, bien acceptée, presque attendue, je sais plus que jamais me promener dans la nuit qui s’élargit et me rend libre comme on ne me l’avait jamais appris. Je cours encore après un lapin trop pressé, je rencontre toujours des cailloux lumineux qui me ramènent simplement dans mes sillons profonds. Je dévore les maisons de sucre sans craindre les sarcasmes d’une vieille... [Lire la suite]
Posté par bergag à 01:04 - Commentaires [1] - Permalien [#]
03 juin 2005

Précision des lignes...

Qu'importe la manière dont on les aborde.Elles sont fortes et massives.Qu'importe notre regard penché, il ne sait les désarmer.Et il n'y a qu'un chemin droit pour arriver à la ligne.Et je veux bien de ce ciel bleu pour vivre au mieux mes folies inavouées.
Posté par bergag à 00:37 - Commentaires [2] - Permalien [#]

01 juin 2005

Mon petit Roi

Couronne de verdure, couronne de douceur...Sous son sourire contraint, tout s'illumine à chaque instant.C'est mon opposition à ces jours farouches et désordonnés...Celui qui accompagne la victoire que chaque jour fait...Je suis souvent exténuée à le précéder...Mais que m'importe cette source effrénée d'énergie si l'oiseau prend son envol comme un aigle majestueux.
Posté par bergag à 01:29 - Commentaires [2] - Permalien [#]
30 mai 2005

Vitesse

J'aurais mieux fait ce soir de garder ce même rythme, langoureux, humide, nonchalant.Le virtuel ne garde que peu de choses des émotions profondes...Il sait pourtant si bien tisser des horizons parlants.Dans le matin qui revient, on s'ébouriffe la tignasse en se disant : M'enfin, faudrait pas abuser ! Glisser sur le vert foncé, c'est toute une vie, un but à atteindre !!!D'accord, la carapace reste fragile et au moindre accroc, tout vole en éclat.Tant pis ! Certains instants valent bien de se damner tant on se sait regardé !
Posté par bergag à 23:36 - Commentaires [4] - Permalien [#]
29 mai 2005

Ma victoire

Posté par bergag à 22:44 - Commentaires [1] - Permalien [#]
29 mai 2005

Fourmillante destinée

J'aime cette rose.Je l'affectionne tout particulièrement.Car elle n'en finit pas de s'ouvrir, comme toutes ses soeurs, pour atteindre chaque fois des courbes merveilleuses.Ces demoiselles naissent sur un arbuste qui me fut offert un jour de fête des mères très particulier. A ce printemps désordonné, le rosier avait éclaté dans une densité à la hauteur de la reconstruction en cours.Les années suivantes, nous avions guetté les premiers boutons pour être sûrs que l'on avait pris le bon chemin...Aujourd'hui encore, je ne regrette pas... [Lire la suite]
Posté par bergag à 18:07 - Commentaires [1] - Permalien [#]