05 juin 2006

...

Posté par bergag à 20:20 - Commentaires [1] - Permalien [#]

05 juin 2006

...

Posté par bergag à 20:17 - Commentaires [0] - Permalien [#]
05 juin 2006

...

Posté par bergag à 20:09 - Commentaires [0] - Permalien [#]
04 juin 2006

Silence

L’instant présent, c’est ce qu’il y a de plus difficile à vivre. J’ai lu ça quelque part, un commentaire de Ségolène dans le blog de Gourmande. Je l’avais survolé dans mon passé de l’instant et cela ne m’avait pas frappée. Et là, je le prend en pleine figure ! Sans aucune autre possibilité que de faire face. Bloquée, tétanisée, comme dans une boite en bois. J’ai traversé toute la semaine passée avec l’allégresse d’une maman épanouie, prenant tous les évènements avec légèreté, confiante et dans le bon sens. Et... [Lire la suite]
Posté par bergag à 21:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]
04 juin 2006

Distance

Mon ambivalence, ma contradiction, ma distorsion interne, ma violence contenue et entretenue : elle est là, je commence à l’identifier, à lui mettre la main dessus… J’ai vécu dans l’espoir, dans l’illusion de pouvoir atteindre un idéal, un parfait amour, un équilibre remarquable et de pouvoir dire, encore, encore et toujours. Mais il aurait alors fallu que l’homme en face de moi soit normal, et certainement pas ce mélange condensé de perversité, de sournoiserie, de malignité. Qu’il puisse entendre tout simplement : je ... [Lire la suite]
Posté par bergag à 18:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
03 juin 2006

5ème nocturne en si bémol majeur

  C'est mon bijou, mon préféré, celui que je ne me lasse d'écouter en apprenant patiemment à le dompter. Et plus je le caresse et plus je le trouve exactement dans ma résonance. Il a en lui toutes les vagues puissantes qui me portent sans que je n'ai à penser autrement. Il est doux et dans ses harmoniques subtiles, je le rejoins du bout de mon âme. Le merveilleux de ces dernières heures : je suis enfin capable de le répéter inlassablement, oublier les lignes et les signes pour laisser la mélodie me guérir. Ce soir,... [Lire la suite]
Posté par bergag à 01:20 - Commentaires [2] - Permalien [#]

02 juin 2006

Ligne droite

Demain, j’irai au devant. Je n’attendrai pas que l’on me contacte. Je ne revêtirai certainement pas l’air du désespoir, de la terreur ou de la révolte. J’aviserai sur le champ. Je ne m’autoriserai que le bien être de la réalité, la fin de l’attente, le temps qui continue et que j’apprends à travailler. Ouahouuuuuu !!!!!! Jonathan Livingston l’avait pourtant bien dit : de l’autre côté d’un vol simple, on a plus besoin de manger pour se nourrir, on se nourrit de tout, même de l’air, surtout de l’air…
Posté par bergag à 01:20 - Commentaires [3] - Permalien [#]
30 mai 2006

Crédulité

  Ce n’est pas la tempête mais bien le flot de ma vie qui grandit, tourne et s’amplifie. Les creux succèdent aux pics mais dans un lit toujours constant. Les plaisirs et les douleurs sont la teinte de l’eau qui me nourrit. J’ai souvent cru me noyer pour ressurgir sans peine et ondoyer doucement, presque voleter sur cette écume… Tout lâcher revient simplement à accepter ses mouvements. Et si ces derniers temps, je me suis engluée dans ma boue profonde, je m’émerveille de souffrir ou bien d’admettre, dans un sens... [Lire la suite]
Posté par bergag à 00:13 - Commentaires [2] - Permalien [#]
28 mai 2006

A toutes les mamans

Posté par bergag à 12:08 - Commentaires [0] - Permalien [#]
25 mai 2006

Mes amours...

Hier soir je n’ai pas pu prendre les enfants à dîner : leur père m’avait prévenue une heure avant que ce n’était pas la peine que je vienne les chercher car ils ne seraient pas là. Alors, comme je leur avais dit au téléphone, je suis allée à la maison pour leur faire le bisou, pour les serrer tout contre moi, pour leur montrer que j’étais bien là et qu’ils n’y étaient pour rien dans tout ça. Mais comme mon cœur de maman s’est dilapidé quand je t’ai regardé, mon petit Tom, dans les yeux et que j’ai vu que ton... [Lire la suite]
Posté par bergag à 19:00 - Commentaires [10] - Permalien [#]