26 janvier 2005

Au travail...

Parce qu'ici, c'est ma vie de tous les jours et qu'ailleurs, c'est la vie du "tout est possible". Je vais aller écrire là-bas une histoire que j'ai bien l'intention de finir et surtout de faire venir au monde : Du bout d'ici... Mon Ange... Au début, quand j'ai entendu le silence de mon écran, je suis restée fragile, désemparée aussi et j'ai cherché un je ne sais quoi pour relever mes sourires et retrouver mon pétillement... J'ai bien sûr regardé mon citron jaune d'or et j'ai fait quelques gouttes de limonades. Cette... [Lire la suite]
Posté par bergag à 21:54 - Commentaires [0] - Permalien [#]

25 janvier 2005

Obcession

A en donner le tourni...
Posté par bergag à 23:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
25 janvier 2005

Question...

Mais que regardent-ils donc ? Un gant rouge à moteur....
Posté par bergag à 23:20 - Commentaires [0] - Permalien [#]
24 janvier 2005

Les chats que j'aime...

Du haut du monde....La vie lui appartient.... Descente du vaisseau spacial : Qu'en pensez Mademoiselle ? On repart pour un tour.... Un diable... dans une fourure de velours. De ce regard que j'aime tant...
Posté par bergag à 21:01 - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 janvier 2005

Dans quelle direction...

  J'aime ces photos, d'instants figés, non calculés, certainement pas prémédités. Un grand père qui goutte un repos bien mérité, entourré d'enfants si proches. Que regardaient-ils en fait ? Etonnant, non ?
Posté par bergag à 23:17 - Commentaires [2] - Permalien [#]
21 janvier 2005

Bonne Fête aux Agnès

Un peu, beaucoup, énormément en fait. J'écris dans le vide et un vide terrible, de ne rien savoir d'un retour éventuel.   Aujourd'hui, c'était ma fête. Beaucoup y ont pensé et j'en ai été très étonnée. Le téléphone, les mails, les bises à la dérobée. J'ai eu chaud au coeur.   Et puis ce soir, j'ai entendu la voiture, je suis restée tranquillement dans ma cuisine à continuer à préparer le repas, je faisais une magnifique tarte amandine aux abricots pour le dessert. Il a embrassé les enfants et la... [Lire la suite]
Posté par bergag à 22:33 - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 janvier 2005

Lasse....

La lassitude m’a envahi semant en moi une fatigue diffuse, à la limite du désintérêt. J’ai passé un long moment à regarder les enfants jouer dans le parc Bourrant. J’aime ce parc. Il est légèrement aménagé et surtout les gens qui y vont ne sont pas trop dérangeants. Ce n’est pas comme au parc Bordelais où on y rencontre Messieurs Snobinards et Mesdames Proutprouts. Il faut limite prendre son ticket pour que les marmots puissent faire un tour de balançoire. A Bourrant, c’est plus sauvage. Je me suis surprise... [Lire la suite]
Posté par bergag à 16:56 - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 janvier 2005

Sable chaud...

Sur la route, il n'y avait pas un chat. La voiture pouvait rouler tranquillement et doubler sans réfléchir. J'ai regardé le paysage et je me suis fait la réflexion que nous étions bien en hiver puisque l'on voyait loin derrière tous les arbres nus. Les enfants étaient sages, absorbés l'un avec un livre de chevaliers, l'autre avec une leçon d'histoire de la même époque... Le conducteur était fermé, comme toujours, pas tout à fait remis des discussions pécuniaires de la veille.   Au Porge, j'ai regardé les... [Lire la suite]
Posté par bergag à 21:38 - Commentaires [0] - Permalien [#]
31 décembre 2004

Didier...

Il y a des années... Dans les tumultes d'un couple qui commençait tout juste à se dilapider... Tu venais souvent. Témoin premier de notre histoire, tu avais dit d'ailleurs que ce début d'amour était digne d'un scénario de best seller... Tu avais parcouru la France en diagonale pour venir chercher dans les montagnes, une demoiselle inconnue, accompagnée de ses deux chats et de son piano noir satin. Il y avait eu ensuite des soirées entières à jouer aux cartes, à rire à s'en faire des crampes, à partir dans le couloir avec mes... [Lire la suite]
Posté par bergag à 00:02 - Commentaires [0] - Permalien [#]
29 décembre 2004

Lendemains de Noël...

Etrange traversée de ce pont américain, retour à la vie de tous les jours, derrière les moments à part des fêtes, de l'enfance, le temps est parti, il continue ici. Comme un décalage, une marche moins haute, au milieu des autres, plus sensible, plus majeure. J'ai mal dans le dos, c'est lourd, c'est froid, cela me rappelle que je vis encore. Dans le coton. Dans le froid de l'hiver. Les jours se ralongent. J'aime ça. Personne pour me blottir. Personne pour m'attirer contre lui. Me chérir et me rendre étonnante. La musique, un... [Lire la suite]
Posté par bergag à 23:04 - Commentaires [0] - Permalien [#]