26 décembre 2005

Cadeau à moi-même

Photo retrouvée dans la maison de Rambouillet...J'aime cette gamine, insouciante, souriante et pétillante.Elle ne m'a jamais quittée et sait encore transformer un citron en litres de limonade.Fidèle même de l'autre côté du miroir.Et d'un coup de baguette magique, ma nuit est moins noire.
Posté par bergag à 01:05 - Commentaires [4] - Permalien [#]

26 décembre 2005

Prétention

  Eau profonde, porte étroite ouverte sur un paysage endormi. Pesanteur des jours froids et courts. Je tourbillonne et pourtant je sens bien que je viens de ralentir tout à coup. Déséquilibre de la désillusion. Je m'essouffle ou serait-ce mon coeur qui s'alourdit ? Je ne comprends plus la minute qui s'écoule et freine la suivante, c'est le temps qui me colle et me retient, c'est le vide de ne retrouver aucune trace de rien. Je m'accroche pourtant, attentive aux harmoniques dissonantes, celles qui vous creusent... [Lire la suite]
Posté par bergag à 00:46 - Commentaires [1] - Permalien [#]
25 décembre 2005

Jour de Noël

Ce matin là, dans le parc de mon enfance, les oies se réunissaient. Elles tourbillonnaient autour de moi, avec leur chant assourdissant. Il n'y avait personne, ou juste le bruit vague de la ville qui se prépare à Noël. J'étais dans un autre temps, presque sure que la valse des oiseaux m'était secrètement dédiée. Et puis il a fallu entasser les sacs et les cadeaux dans le train, pour ressurgir brutalement dans la réalité du quotidien. Sur le quai, une fraction de regard aura suffi pour que la nausée me revienne au bord... [Lire la suite]
Posté par bergag à 18:03 - Commentaires [0] - Permalien [#]
17 décembre 2005

En lothlorien...

La Dame Galadriel étend sur ses feuillages toute la force des trésors qui durent, comme de l'or qui dévale sans discontinuité. Difficile alors de renoncer à cette ombre bien faisante qui apaise tous les tourments. On accroche une journée supplémentaire à son calendrier lunaire, on se croit fort et à l'abri de tout tourment. Pourtant, au détour d'un couloir impersonnel, après avoir serré contre soi le soutien de tant d'années, on prend ses jambes à son coupour disperser les sanglots. Seul regret : de n'avoir pas su... [Lire la suite]
Posté par bergag à 00:36 - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 décembre 2005

Soleil d'hiver

A l'approche de Noël, j'aime regarder encore les dernières feuilles vaillamment hérissées sur les arbres de mon jardin.Toutes les couleurs de ma vie changent. Comme des évidences trop longuement contenues.D'avoir accepté si longtemps d'être terrorisée par mon propre reflet, j'ai tout à coup beaucoup moins peur de moi-même.Et derrière ces feuilles, qui peut-être demain se seront déjà étendues sur le sol, j'entrevois le vert des persistants.
Posté par bergag à 01:23 - Commentaires [2] - Permalien [#]
05 décembre 2005

Aquarium d'air

Quand j'étais petite, j'adorais ces plantes. Je les déterrais frénétiquement pour les mettre en pot et pouvoir ainsi les amener dans ma chambre. Seulement voilà, ces bestioles ont de très longues tentacules, non, je crois que l'on dit "des racines". Et il est difficile de tout arracher, au risque de casser le lien avec la terre. Alors je renonçais et je les regardais se multiplier et envahir les parterres de ma mère. Aujourd'hui, en les regardant, je les aime toujours autant. Elles ont une bonne bouille de... [Lire la suite]
Posté par bergag à 00:27 - Commentaires [5] - Permalien [#]

03 décembre 2005

Etonnant écho...

Comme dans un miroir, au travers du temps. Je lis dans les yeux comme à livre ouvert, sur la bouche je parcours le sourire. Je tends la main au-delà de toute surprise. Je garde confiance parce que l'harmonique est incontestable. Il y a ce lien, cet élan, cette invitation à briller. Cette promesse faite à la passion sans limite. Par amour ou par sens de la vie. Par delà toute réalité. Dans l’évidence même de la continuité.
Posté par bergag à 02:21 - Commentaires [7] - Permalien [#]
01 décembre 2005

Respiration des vents

Au dessus de mon toit, le vent hurle et s'accroche dans les briques.Je me sens bien au fond de mon lit. La chaleur de mon existence est intense.Reste dans mon miroir, le reflet d'une marque mauve qui va s'estomper.Cela aura duré trois semaines. Où tout se joue, tout se transforme pour ne surtout pas se perdre.Je pourrais bien maudire l'environnement de mon travail.Je trouve bien d'avoir traversé ce tunnel noir. Ce fut comme une partie d'apnée, à plonger au plus profond avec l'insouciance réelle de sentir que l'on va... [Lire la suite]
Posté par bergag à 23:44 - Commentaires [2] - Permalien [#]
01 décembre 2005

Maintenant...

  Le puzzle ne s’est jamais défait. Il a tout simplement poursuivi sa route. Entrelacé entre les branches vivaces, il a pris la lumière, il la guette et la capture à tout moment.Je marche sur ce verdoyant flamboyant. Je jongle avec l’illusion des saisons qui passent. Les parfums pourraient trahir la réalité mais l’air s’en charge tranquillement.Je mesure sagement tout l’enseignement de ces semaines féroces qui m’ont précipitée dans un moi-même insoupçonné.Tout est simple au premier abord. Un médecin demande ... [Lire la suite]
Posté par bergag à 00:25 - Commentaires [3] - Permalien [#]
29 novembre 2005

Légèreté

  J'écoute encore le scintillement des feuillages dans une après-midi magique qui va maintenant exister toujours au devant de moi. Chance ou talent ? Qui provoque l'autre ? Sont-ils innés tous deux ? Ou finement ciselés à la volonté de chacun. Je commence à discerner ma réponse. Et je souris tout au fond de moi. C'est un gouffre de lumière. Je m'y plonge sans hésitation. Je cueille dans mes terreurs profondes la source de mon rebond. Si j'accepte de découvrir ces peurs, de vivre avec, de les apprivoiser, je ne ... [Lire la suite]
Posté par bergag à 23:06 - Commentaires [2] - Permalien [#]