19 février 2006

Etonnement...

J'ai l'impression qu'il y a des siècles que je ne suis pas venue déposer ici tous mes mots entrelacés, source de libération pour moi et pourtant au sens tellement caché pour qui ne me connaît pas. Et je suis étonnée de relire ma vie. Surtout, je suis surprise des réponses qui me sont faites. Et je me dis que tout ça, ce n'est donc pas si compliqué ! C'est plutôt d'un banal époustouflant, qui fait écho à tout un chacun. C'est rassurant alors. On vit constamment dans sa folie interne et le doute, qui fait avancer,... [Lire la suite]
Posté par bergag à 17:18 - Commentaires [3] - Permalien [#]

12 février 2006

Pardonne moi l'impardonnable...

Oui. Bien sûr. Comme tu le décides... Je me souviens de ces instants. Le mois d'avril nous couvrait légèrement d'un fil, j'étais tendu devant lui, le regardant son journal à la main, un truc en anglais, il partait pour lui enseigner cela. Moi, je rebondissais sur mon ventre, étranglée dans tant de vie, nauséeuse de ne s'avoir qu'en faire. J'ai cru pouvoir le faire, j'ai tenu des années, je n'ai pas vu que je foulais un autre univers, celui du Roi que l'on ne quitte pas, à qui on ne fait pas l'effronterie de... [Lire la suite]
Posté par bergag à 02:00 - Commentaires [6] - Permalien [#]
11 février 2006

Lune en plein jour...

Comme une imposture.Ou comme ces paroles qui sont parjure, mensonge et piège à la naiveté.Je préfère suivre la course de cette ronde, en plein jour ou à la tombée de la nuit. Demain, elle aura déjà changé de forme et moi, je n'en serai que plus lumineuse.C'est la transparence qui m'attire, c'est la légèreté qui m'élève et tout l'air de ce jour a été clairsemé des sourires de mes anges.Valeur sûre.
Posté par bergag à 23:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]
09 février 2006

Brume d'eau

Puisque mon trouble ressemble à ses fenêtres qui s'ouvrent dans l'eau... delà, je veux bien continuer la poursuite de ma patience.Je ne suis pas aussi fragile que je veux le laisser paraître. Je suis juste submergée par cette immensité que j'entrevois.Je me révolte car je ne comprends plus cet autre, je me lancine car je foule les cendres de mon ancienne vie, cette existence presque scolaire d'avoir essayé d'être en conformité, avec quoi, qui, pourquoi ? Il n'y a que le comment que je peux renseigner, parce que je l'ai... [Lire la suite]
Posté par bergag à 23:16 - Commentaires [5] - Permalien [#]
06 février 2006

A travers...

Parenthèse de plusieurs heures. J'en ai égrainé des mots, des phrases, des pensées... J'ai sillonné des routes, des chemins. J'ai apaisé mon corps fatigué.Je sens sur mon visage l'air frais de l'extérieur. Ca y est : j'ai fait le premier pas en dehors de mon tunnel. C'est impressionnant comme sensation. Je me sens légère, si légère... Pourtant, cette après-midi, tout mon coeur était encore broyé, révolté, douloureux. Alors j'ai écouté encore et encore un autre écho. Pas tant que ça "autre", finalement. Puisque résonance... [Lire la suite]
Posté par bergag à 01:29 - Commentaires [5] - Permalien [#]
29 janvier 2006

Confiture de neige

  Ma liberté retrouvée, c'est la profondeur de mon être. Alors je dévisage tranquillement ces boutons audacieux qui se dressent fièrement sous la neige de la nuit. Ils ne grelottent pas, ils se parent de leurs futures couleurs acidulées. Ils sont une évidence aux saisons qui reviennent ; ils se jouent de leur mortalité puisqu'à se ressusciter chaque année. Mon regard sur tout cela, c’est mon trésor protégé, que personne ne peut piller et qui s’amplifie tant que je vis.
Posté par bergag à 13:14 - Commentaires [1] - Permalien [#]

26 janvier 2006

C'est ainsi

Derrière les nuages, il y a du soleil... Derrière les nuages, il y a du soleil... Derrière les nuages, il y a du soleil... Derrière les nuages, il y a du soleil... Derrière les nuages, il y a du soleil... Derrière les nuages, il y a du soleil... Aujourd'hui, je me répète cela sans arrêt. Parce que c'est la vérité et que je me retiens à elle. Je suis lasse comme je ne l'ai jamais été... Pourtant depuis quatre mois, j'ai traversé des routes tellement difficiles où à tout moment, je manquais de perdre la raison, ou mon... [Lire la suite]
Posté par bergag à 12:42 - Commentaires [7] - Permalien [#]
25 janvier 2006

Quand l'hiver semble se rendormir...

Tout est permis. Et quelle puissance alors de découvrir que dans son âme et conscience, tout peut arriver. Parce qu'on a toujours tenu la ligne du respect, celle de soi, de ces enfants qui demandent simplement qu'on les accompagne, de ce devenir qui de toute façon arrive, quoi que l'on fasse.Bien sûr, l'absence est un manque, une disparition, une petite mort discrète. Mais elle contient un retour, toujours.Et j'aime bien faire la mélodie de ces mots qui s'accordent.Mon éclair blond reparaitra sans doute dans quelques heures ou dans... [Lire la suite]
Posté par bergag à 00:12 - Commentaires [2] - Permalien [#]
23 janvier 2006

Dérive

Nuages d'eau. Demi lune d'une feuille audacieuse qui brave tout de même le soleil lointain. Bleu poussiéreux et humide. C'est tellement plus simple de ne pas penser, d'arriver à faire cesser la ronde infernale des souvenirs passés, mais c'était juste hier. Et si demain, tout recommençait. Finalement, je préfère le mot désillusion surtout s'il s'enchaîne à la faute d'abus. Le plus difficile était juste d'arrêter de trembler. Tout au fond de moi. Le plus simple était d'arriver jusque là. Il n'y aura pas eu de... [Lire la suite]
Posté par bergag à 01:38 - Commentaires [1] - Permalien [#]
20 janvier 2006

Ma fleur précieuse est là

Elle est arrivée tard un soir de cette semaine. Je l'ai attendue sur le quai de la gare silencieuse. On entendait les trains qui se rangeaient au loin. Il faisait à peine froid. Je ne l'ai pas vue tout de suite et en regardant mieux, j'ai aperçu un éclair doré, elle était là, lumineuse. Un instant après, je la serrai dans mes bras.Et puis, je l'ai ramenée à la maison. Elle a tout envahi, laissant les vêtements déborder des valises, nous couvrant de tous ses cadeaux de soleil.Le coquillage, il est à Tom. C'est elle qui l'a... [Lire la suite]
Posté par bergag à 13:22 - Commentaires [2] - Permalien [#]